Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cinder, Chroniques lunaires T1 de Marissa Meyer

Synopsis :

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre

Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !

Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.

 

Genres :

Science-fiction / Jeunesse

Cinder, Chroniques lunaires T1 de Marissa Meyer

Avis :

Premier avis très constructif : j'ai adoré ! J'ai dévoré le livre en quelques jours, tellement j'ai aimé!

Sinon, le style est très simple à lire. Pas de lourdeur, pas de redondance, pas obligé de lire quatre fois un paragraphe (pour le comprendre, parce que j'en ai lu certains un certain nombre de fois, vu que je ne voulais pas poser mon livre et que je m'endormais dessus).

Pour ce qui est de l'histoire... On pourrait se dire qu'il s'agit d'une énième reprise du conte de Cendrillon! Mais non, que nenni! La Cendrillon d'ici, Cinder donc, même si elle a quelques traits communs avec THE Cendrillon (c'est quand même Cendrillon, un, on la reconnait!) est loin d'être nunuche, d'être une pauvre soumise qui se fait marcher sur les pieds. Elle a soif d'indépendance (pas comme Cendrillon qui est une gentille petite fifille qui ne veut pas faire de vague), par rapport à sa tutrice ou par rapport aux hommes. En cela, c'est une belle revisite déjà, un bel éloignement d'un conte vu et revu qui tourne en rond et a le don de m'énerver !

Je ne parle même pas du fait qu'il s'agisse d'une cyborg, un univers qui me plait tant (si un jour je pouvais refaire une partie de ShadowRun...). Pour le coup, nous sommes bien dans le coté "vilain petit canard", mais pas parce que c'est la soubrette. Non, car c'est juste une "personne" taboue (et j'uttilise les "" car pour beaucoup, dans ce genre d'univers, les cyborgs ne sont pas des humains, ce ne sont même pas des choses).

SPOIL : Petit bémol, la fin, quand on apprend qui est vraiment Cinder, à savoir la Princesse lunaire Sélène. J'ai trouvé cette information trop évidente. Depuis presque la moitié du livre, je m'en doutais... Mais cela augure d'une bonne suite!

Livre lu dans le cadre du Challenge Fifteen by fifteen (ici : http://www.livraddict.com/forum/viewtopic.php?id=23962)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :